*** Maux de tête *** Soulager par le magnétisme !

Dernière mise à jour : 8 avr.

Douleur aiguë ou lancinante, d’un seul côté ou des deux… Les maux de tête peuvent se manifester de plusieurs façons selon leur type et leurs causes.

Aussi appelé céphalée, le mal de tête touche toutes les catégories de population, adultes comme enfants, peu importe l’âge ou le sexe. Il peut arriver de façon brutale, être chronique ou revenir de manière épisodique, et toucher plusieurs zones (tempes, douleur localisée…). On caractérise ainsi les maux de tête selon leur localisation, les conditions de déclenchement de la crise, leur durée et leur intensité ainsi que la présence ou non d’autres symptômes comme de la fièvre ou des nausées.

Migraine



Si j’ai la migraine, je peux ressentir un mal de tête d’intensité forte à modérée, caractérisé par une douleur unilatérale accompagnée d’une sensation de pulsation à l’intérieur de la tête. Ce type de mal de tête peut durer de quelques heures à quelques jours, et je peux faire des crises plusieurs fois dans l’année ou plusieurs fois par semaine. En cas d’apparition de maux de tête du type migraine, je peux ressentir des crises tout au long de ma vie.

Je suis plus à risque de faire des migraines si je suis en pleine adolescence, que je suis une femme ou si mon âge est compris entre 35 et 45 ans.

Céphalée dite de tension

Mal de tête le plus courant, la céphalée de tension touche de nombreuses personnes et peut être chronique. On parle de céphalée chronique lorsque les maux de tête apparaissent plus de 15 jours par mois. Les causes des céphalées de tension sont encore assez mal connues, mais le stress et les tensions au niveau des cervicales semblent représenter des causes possibles de l’apparition de ce type de mal de tête.

Les symptômes des maux de tête de type céphalée de tension sont différents de ceux de la migraine : en cas de crise, je peux ressentir une sensation d’oppressement tout autour de la tête, qui se prolonge jusqu’au cou ou qui part du cou pour remonter jusqu’à la tête. Leur durée peut aller de quelques heures à plusieurs jours.

Comme pour les migraines, je suis plus à risque de développer des céphalées de tension si

je suis en pleine adolescence et que je suis une femme en raison de facteurs hormonaux.

Algie vasculaire de la face

Beaucoup moins fréquente que la céphalée de tension et la migraine, l’algie vasculaire de la face se manifeste par des maux de tête récurrents et fréquents, rapides mais de forte intensité, localisés dans ou autour d’un œil. Celui-ci entraîne une rougeur, des larmoiements, mais également un écoulement nasal ou une congestion nasale. Mal de tête rare, l’algie vasculaire de la face touche moins d’un adulte sur 1000 et semble concerner davantage les hommes à partir de 20 ans.

Céphalée médicamenteuse

Dernier type de mal de tête possible : la céphalée médicamenteuse. Comme son nom l’indique, celle-ci est causée par une surconsommation de médicaments destinés à soulager les maux de tête, prolongée dans le temps et qui entraîne l’effet inverse recherché.